Recommandations thérapeutiques de l’OMS 2013 : comment le Medicines Patent Pool peut aider à combler les lacunes en matière de traitement

Lors de la conférence de l’International AIDS Society (IAS), organisée plus tôt ce mois-ci en Malaisie, l’Organisation mondiale de la Santé a présenté ses nouvelles recommandations thérapeutiques sur le traitement du VIH. Ces directives sont des orientations à l’attention du personnel médical ayant en charge des personnes touchées par le VIH.

Un grand nombre de traitements recommandés par l’OMS incluent des médicaments qui ont fait l’objet de licences octroyées au Medicines Patent Pool.

Par l’intermédiaire d’accords signés avec Gilead Sciences et ViiV Healthcare, le Medicines Patent Pool a créé une communauté de brevets relatifs aux médicaments essentiels recommandés comme traitement de première intention chez l’adulte (ténofovir) et l’enfant (abacavir). Les fabricants de médicaments génériques qui collaborent avec le Medicines Patent Pool agissent déjà afin de produire ces traitements et de les rendre plus largement disponibles dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Les nouvelles recommandations préconisent également de commencer le traitement antirétroviral plus tôt dans la maladie. Cela signifie que le nombre de patients ayant urgemment besoin d’un traitement va passer de 17 millions à 26 millions de personnes.1 Si l’on considère que seuls 9,7 millions de personnes ont aujourd’hui accès à un traitement, le besoin en antirétroviraux abordables, que ce soit chez l’adulte ou l’enfant, est devenu particulièrement criant.

Alors que le monde traverse une crise financière et que les donations sont en baisse, il est plus que jamais urgent de trouver des solutions permettant de tisser des liens entre innovation, traitements et accès aux médicaments. Le Medicines Patent Pool propose un modèle économique axé sur la santé publique afin de contribuer à la réalisation des nouveaux objectifs établis par l’OMS en matière d’accès aux médicaments, en s’appuyant sur les recommandations de traitement de l’OMS tout en soutenant et en stimulant l’innovation relative aux nouveaux médicaments pour lesquels un besoin existe.

Au travers de sa collaboration avec des partenaires issus de l’industrie pharmaceutique, de la société civile, des États et des organisations intergouvernementales, le Medicines Patent Pool aspire à :

  • améliorer l’accès à des versions génériques de médicaments anti-VIH essentiels pour l’adulte et l’enfant ;
  • stimuler l’innovation relative aux nouveaux traitements indispensables, tels que les formulations pédiatriques, grâce à la mutualisation de brevets appliqués à des antirétroviraux essentiels.

2013 est une année-clé dans le traitement du VIH et le Medicines Patent Pool souhaite répondre aux besoins des personnes touchées par la maladie dans les pays en développement en poursuivant la mise en application de son modèle axé sur la santé publique.


1 L’OMS recommande désormais de commencer à soigner les patients plus tôt, c’est-à-dire lorsque leur numération des CD4 atteint 500 cellules/mm3 (auparavant, ce chiffre était fixé à 350). Les enfants de moins de 5 ans devront recevoir un traitement sans tenir compte de leur numération CD4. Cette préconisation était jusque-là appliquée aux enfants de moins de 3 ans. Ces deux directives représentent des avancées majeures pour le futur du traitement du VIH.

This page is also available in: Anglais, Espagnol