Le Directeur exécutif du Medicines Patent Pool demande l’accélération de la procédure d’autorisation réglementaire des médicaments anti-VIH dans les pays en développement

Avril 2013 – La mission du Medicines Patent Pool est de veiller à ce que les personnes qui en ont besoin puissent bénéficier de médicaments anti-VIH abordables.

Les défis à relever dans le domaine de l’accès aux médicaments anti-VIH concernent les questions de propriété intellectuelle, les obstacles à la distribution des produits et les inquiétudes relatives au financement. Toutes ces questions sont de première importance. Le Medicines Patent Pool agit au niveau de la procédure d’octroi de licences afin de partager les actifs de propriété intellectuelle. Toutefois, une pièce du puzzle qu’est l’accès aux médicaments est souvent laissée de côté : il s’agit de la rapidité de délivrance des autorisations réglementaires pour les médicaments dont la qualité est avérée.

Ce sujet a d’ailleurs fait l’objet de discussions lors de la première Conférence euro-africaine pour l’investissement dans le domaine de la santé (EAHIC) organisée à Londres, au Royaume-Uni : les participants ont en outre souligné l’importance de garantir la qualité des médicaments.

Le Medicines Patent Pool collabore avec le Programme de préqualification des médicaments de l’OMS [pdf en anglais] et veille à ce que les fabricants bénéficiant d’une sous-licence reçoivent l’agrément de l’OMS ou d’une autre autorité de réglementation compétente, telle que l’organisme américain de surveillance des aliments et des médicaments (FDA).

Plusieurs participants à la conférence ont souligné le fait que les retards dus aux procédures nationales d’enregistrement entravent la mise à disposition dans les délais des médicaments dans les pays en développement.

La procédure d’enregistrement peut être accélérée notamment par une meilleure formation des autorités de réglementation des médicaments et une coordination plus poussée. L’OMS a mis en place une procédure collaborative spécifique qui permet d’encadrer la collaboration et l’échange d’informations entre le Programme de préqualification et les autorités de réglementation d’un pays donné, dans le but d’accélérer la procédure d’enregistrement. Les fabricants de médicaments anti-VIH sont encouragés à collaborer avec l’OMS et leur autorité nationale de réglementation pour atteindre cet objectif commun.

Le Medicines Patent Pool apporte son soutien à cette démarche et va travailler avec différents partenaires, notamment l’OMS et les autorités de réglementation des médicaments, pour faciliter ce type d’initiatives.

This page is also available in: Anglais, Espagnol