Return to the Medicines Patent Pool Website

Advancing innovation, access and public health

Bulletin d’informations du Medicines Patent Pool: Numéro 10, 30 novembre 2012

 

Journée mondiale de lutte contre le sida 2012 : les entreprises détenant des brevets sur des médicaments anti-VIH essentiels sont appelées à rejoindre le Pool<0

La communauté internationale s’est engagée à atteindre le chiffre de 15 millions de traitements contre le VIH d’ici 2015 : un objectif qui serait clairement atteignable si l’accès à des médicaments adaptés et vendus à un prix raisonnable était facilité. Or l’octroi de licences volontaires au Medicines Patent Pool par les principaux groupes pharmaceutiques est un moyen de garantir l’accès à des médicaments contre le VIH abordables.

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le Medicines Patent Pool invite les groupes détenant les principaux médicaments anti-VIH à lui accorder dès que possible des licences à la portée étendue et permettant un meilleur accès aux traitements.

Les effets bénéfiques sur l’accès aux médicaments anti-VIH des licences octroyées par le Pool est déjà visible dans les pays à revenus faible et intermédiaire. Ainsi, le ténofovir, un des principaux traitements de première intention contre le VIH, est désormais disponible dans un plus grand nombre de pays et à un meilleur prix.

Au mois d’août, l’organisme américain de surveillance des aliments et des médicaments (FDA) a donné son approbation pour la commercialisation du Quad, une nouvelle combinaison à dose fixe utilisée dans le traitement contre le VIH.  Généralement, plusieurs années séparent la validation d’un nouveau médicament dans les pays développés et sa mise sur le marché dans les pays en développement. Toutefois, grâce aux licences du Medicines Patent Pool, la production du Quad dans les pays en développement pourra commencer bien plus rapidement. Le transfert de technologies a déjà commencé, ce qui contribue à accélérer encore le processus.

Il y a deux ans, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le Medicines Patent Pool avait officiellement invité huit groupes pharmaceutiques à le rejoindre afin d’améliorer l’accès des patients à leurs médicaments et d’enrayer l’évolution de l’épidémie de VIH.

À ce jour, seuls une entreprise, Gilead Sciences, et un organisme de recherche, le réseau des National Institutes of Health, aux États-Unis, ont délivré des licences au Pool. Quatre autre sociétés, à savoir Boehringer-Ingelheim, Bristol-Myers Squibb, F. Hoffman-La Roche et ViiV Healthcare (partenariat entre GlaxoSmithKline, Pfizer et Shinogi), sont actuellement engagées dans des négociations avec le Pool. Enfin, trois entreprises, Abbott Laboratories, Johnson & Johnson et Merck, n’ont pas encore répondu à cette invitation.

Le Medicines Patent Pool exhorte ces trois dernières entreprises à entamer des discussions et demande instamment à celles avec lesquelles des négociations de licences sont en cours de conclure des accords transparents et axés sur la santé publique, dont pourront bénéficier les personnes vivant avec le VIH dans les pays en développement.

Pour en savoir plus, consultez le site web du Pool.

 

Le Medicines Patent Pool souhaite la bienvenue à Greg Perry, son nouveau directeur exécutif 

Le Medicines Patent Pool a le plaisir d’annoncer l’entrée en fonction le 7 janvier 2013 de son nouveau Directeur exécutif, Greg Perry, actuellement Directeur général de la European Generic Medicines Association.

Greg Perry rejoindra le Pool après plus de 20 ans d’expérience des politiques de propriété intellectuelle et pharmaceutiques. Le bilan de ses activités de plaidoyer auprès de gouvernements, d’organisations internationales, d’acteurs de l’industrie pharmaceutique et d’ONG est remarquable et son engagement personnel pour l’amélioration de la santé publique n’est plus à démontrer. En 1993 il fonde la European Generic Medicines Association, dont il est directeur général depuis 1999.

« Le Medicines Patent Pool est un mécanisme innovant qui permet de changer radicalement la vie des personnes touchées par le VIH en proposant une solution gagnant-gagnant pour l’industrie pharmaceutique et pour la santé publique. En jouant le rôle d’intermédiaire entre les titulaires de brevets et les producteurs de médicaments génériques, le Pool veut faire en sorte que les 34 millions de personnes vivant avec le VIH aient accès aux médicaments dont elles ont besoin. Une communauté de brevets permet d’améliorer l’accès des personnes vivant avec le VIH à des traitements de dernière génération, de même que la mise au point et la production de combinaisons à dose fixe et de formulations pédiatriques. Je suis impatient de prendre part à ce projet passionnant et de travailler avec l’ensemble des parties prenantes pour qu’ensemble nous contribuions à améliorer l’accès aux médicaments », a déclaré Greg Perry.

« Lorsque j’ai entendu parler d’une communauté de brevets sur les médicaments pour la première fois, il y a plusieurs années, j’ai tout de suite imaginé une organisation capable de proposer un nouveau modèle économique, dans lequel chacune des parties prenantes trouverait son compte : les entreprises pharmaceutiques titulaires de brevets, les fabricants de génériques et, plus important encore, les personnes vivant avec le VIH. En la personne de Greg Perry, le Pool a choisi quelqu’un qui contribuera à développer cette conception », a assuré Philippe Douste-Blazy, président du Conseil d’administration d’UNITAID. Rappelons qu’UNITAID, organisation dont l’ambition est d’améliorer l’accès aux traitements contre le VIH, le paludisme et la tuberculose, a participé à la création du Pool en 2010.

 

L’Indice Accès aux médicaments 2012 appelle les entreprises à délivrer au Pool des licences sur leurs brevets

Le rapport 2012 de l’Indice Accès aux médicaments invite les entreprises pharmaceutiques à rejoindre le Medicines Patent Pool, précisant qu’il s’agit du « meilleur espoir de garantir un accès durable aux traitements de première intention » contre le VIH.

Dans ce document, l’Indice donne le classement des 20 plus grands groupes pharmaceutiques selon leur action en faveur de l’amélioration de l’accès aux médicaments dans les pays en développement. Gilead Sciences arrive en tête de ce classement 2012 pour ce qui est des brevets et licences octroyées, passant ainsi de la quatrième à la première place. Selon le rapport, cette progression est « due à son engagement aux côtés du Medicines Patent Pool et à son utilisation croissante de licences volontaires non exclusives reposant sur les fabricants de génériques pour favoriser l’accès au traitement ».

Le Medicines Patent Pool a publié une analyse des politiques en matière d’octroi de licences, disponible ici (pdf, en anglais), qui pourrait avoir de profondes répercussions sur l’accès aux médicaments.

Pour en savoir plus, consultez le site web du Pool.

 

Nouveau document de travail sur la liste des antirétroviraux prioritaires

Le Medicines Patent Pool a élaboré un nouveau document de travail dressant la liste mise à jour des médicaments antirétroviraux qu’il considère comme prioritaires.

Ce document est amené à évoluer et le Pool salue et encourage toute contribution et tout commentaire le concernant. Cette deuxième version, datée de novembre 2012, s’appuie sur le travail réalisé pour la première version, parue en septembre 2011.

Pour consulter la dernière version du document de travail, veuillez cliquer ici. Vous pouvez envoyer vos commentaires à gro.looptnetapsenicidemnull@eciffo.

 

Le Pool accueille un nouveau chargé de communication

Depuis peu, Richard Warren est le nouveau chargé de communication du Medicines Patent Pool. Ayant travaillé auprès du centre du commerce international, du l’Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social et du gouvernement britannique, il jouit d’une expérience de plus de dix ans dans le domaine de la communication. Il est titulaire d’un Master en politiques européennes de l’Université Brunel (Londres) et d’un DEA en sciences politiques de l’Université de Genève.

This page is also available in: Espagnol