Return to the Medicines Patent Pool Website

Advancing innovation, access and public health

Bulletin d’informations du Medicines Patent Pool: Numéro 6, 13 février 2012

 

Le fabricant de génériques Emcure rejoint le Medicines Patent Pool

Emcure Pharmaceuticals, fabricant de médicaments antirétroviraux pour les pays en développement, a signé un accord de licence avec le Pool afin de produire plusieurs nouveaux antirétroviraux destinés aux pays en développement.

La licence octroyée à Emcure lui permettra de produire plusieurs médicaments inclus dans l’accord de licence signé entre le Pool et Gilead Sciences comme  l’emtricitabine (FTC), le cobicistat (COBI), l’elvitégravir (EVG) et le Quad (combinaison à dose fixe de FTC, COBI, EVG et ténofovir). Le cobicistat, l’elvitégravir et le Quad sont en phase de développement. Les licences accordées à Emcure permettront d’accélérer l’entrée sur le marché de ces nouveaux produits dans les pays en développement.

Emcure est le troisième fabricant de génériques à avoir demandé une sous-licence au Pool.

Philippe Douste-Blazy, conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour le financement novateur du développement et président du Conseil d’administration d’UNITAID, a déclaré qu’il était « encourageant de voir qu’un nombre croissant de fabricants de génériques reconnaissent l’importance de l’action du Medicines Patent Pool ». Il a ajouté qu’il était « essentiel de continuer à soutenir le Pool pour faire en sorte que d’autres titulaires de brevets rejoignent cette initiative ». Enfin, il s’est dit convaincu que « les efforts communs contribuent à faire parvenir de nouveaux  médicaments mieux adaptés et moins coûteux aux personnes qui en ont besoin ».

Les médicaments génériques sont essentiels pour fournir des traitements anti-VIH de qualité à faible prix dans tous les pays du monde. Emcure jouit d’une expérience de plus de 12 ans dans le domaine de la fabrication d’antirétroviraux et commercialise ses produits dans plus de 40 pays. Pour consulter le texte intégral  de l’accord de licence et en savoir plus à ce sujet, veuillez consulter le site web du Pool.

 

Réponse du Pool à Johnson & Johnson

Le 19 décembre 2011, l’entreprise Johnson & Johnson a annoncé qu’elle ne souhaitait pas négocier avec le Pool pour le moment. Un communiqué publié sur le s[P2] ite web du Pool répond aux questions soulevées par J&J et présente des arguments en faveur de leur collaboration.

 

Décisions du Conseil de Fondation concernant la coopération du Pool avec la société civile et les communautés de personnes touchées par le VIH

Lors d’une réunion tenue en décembre, le Conseil de Fondation a étudié les possibilités permettant d’améliorer la coopération du Pool avec la société civile et les communautés de personnes vivant avec le VIH afin de mieux tirer parti de l’expérience et des connaissances de ces acteurs. Le Conseil de Fondation a ainsi pris les deux décisions majeures ci-dessous.

Le document rédigé par le président du Conseil de Fondation détaillant ces décisions est disponible en suivant ce lien (pdf, en anglais).

Maximiliano Santa Cruz, directeur du l’Institut national de la propriété industrielle du Chili (INAPI), a été nommé président du Comité d’experts consultatifs. Le Comité d’experts consultatifs examine les projets de licence du Pool et détermine si ces derniers apportent des améliorations significatives en matière de santé publique.

Sur le site web du Pool, vous trouverez la liste des membres du Comité d’experts consultatifs.

 

Mise à jour de la base de données sur le statut des brevets

Le Pool continue d’actualiser et de compléter sa base de données, qui est à ce jour la plus grande source d’informations en libre accès sur le statut des brevets portant sur des médicaments antirétroviraux. De nouvelles informations concernant l’Organisation régionale africaine de la propriété industrielle (ARIPO), les Philippines, la Malaisie et l’Égypte viennent d’être ajoutées. Des détails concernant la combinaison à dose fixe de ténofovir (TDF), d’emtricitabine (FTC) et de rilpivirine (RIL) viennent également compléter cette base de données.

This page is also available in: Espagnol